Tags

, ,

Quand c’est privé et bien ça vaut rien, et puis publique alors là c’est tout autant inutile … je suis qui moi?

Ça se termine là, le aujourd’hui, parce que tourne en rond, rond rond le petit patapon…

Eh ben, je mets ça ici ou il faut que je réponde à quelque chose?

…
eh…
Là c’était pour répondre à un commentaire sur le facebook qui discute d’une de ces horreurs épouvantables ou d’une fois à l’autre, j’oublie laquelle, c’est trop déconnecté facebook, ça fait que bref je l’ai mis à part, tout seul de même sur sa page.
Parce qu’il est très sympathique comme bonhomme, instruit et exercé dans sa pensée, sans être un parfait imbécile… pis sa photo là est trop débile bonne!!!

ouais ouais des choses qui explosent, du monde qui crie, ça fesse, ça blesse… blah blah quoi
et piff! POW!
voilà:
La religion, c’est pas facile à bien exprimer ces choses-là. On a toujours voulu insister sur l’importance d’une bonne question, eh bien si ça commençait avec une que tous sont capables de s’entendre sur. Est-ce que Dieu existe? Bien certainement, comme sujet de débat il n’y en a pas encore d’égal. Quel que soit, et c’est prouvé paraîtrait-il, démontrable mathématiquement, ce que vous définiriez de … l”objet”… Dieu… pour en affirmer l’inexistence et bien… que dalle plus qu’en dire le contraire. De quoi même vous parliez au juste? Retournez donc chez-vous si vous voulez pas jouer, d’accord? Vous ne pouvez pas nier la bleutée du ciel bleu en utilisant le mot bleu dans l’acte même d’en créer une définition de ce bleu. Un peu de sérieux. Donc, maintenant que la chose est réglée, pouvons-nous investir nos efforts à tenter de voir un peu plus loin et un peu plus clair dans cette problématique? ;)
Et bien moi, au fond, quand on s’y met full troll à s’obstiner en clair désaccord sur ces choses là, j’me fais du copier-coller parce qu’au fond c’est pas la réponse qui compte, ni dans quelle position tu penses t’être placé(e) quand la cloche se met à sonner.
J’adhère pas aux écoles.

Quand il s’agit de comprendre la cohérence de quelque chose s’il y a, il faut être capable de la suivre dès son tout début jusqu’à sa fin, que nous soyons d’accord avec ou pas et même en n’y croyant pas ça n’a vraiment aucune importance. Ça a pas rapport comme on dit. C’est comme ça qu’il nous est possible de voir où sont les réels enjeux, où sont ces racines qui nourrissent la violence et ceux qui profitent de ces fruits. Ils ne sont pas si nombreux, chercher ailleurs la cause de ce qui peut bien nous assaillir serait en vain, c’est participer au cirque et/ou tomber dans le piège, qu’il soit intentionnel ou pas.
Y a plein de ces petites différences qui devraient-être banales, universelles, célébrées, des nuances exprimant la prodigieuse grandeur de cet univers qui nous entoure et dont nous sommes constitué.es, mais plutôt elles sont devenues l’outil justifiant de l’inégalité, l’injustice, la persécution, la haine qui s’exprime sous toutes ses formes. Une haine qui peut porter tous les masques, ou te tuer du plus beau de son facial sourire.

Advertisements